Tunisie: Délégation Nigérien en visite pour découvrir l’écosystème des startups

Une délégation de l’office de l’innovation du Nigeria, un des pays les plus dynamique d’Afrique en matière de création d’entreprises, menée par M. Guobadia Osaretin Oswald, Assistant Spécial Sénior (Transformation Digitale) au Président de la République Fédérale du Nigéria, effectue une visite en Tunisie pour découvrir l’écosystème des startups dans le cadre du Projet NINJA à l’invitation de la JICA Tunisie.

Le projet NINJA (Next Innovation with Japan) est une plateforme de soutien à l’entreprenariat. L’objectif est d’encourager les entrepreneurs pour la création des startups. Le projet touche 19 pays du continent Africain.

En coordination avec le bureau de JICA en Tunisie, la délégation nigérienne a fait une tournée pour découvrir l’écosystème des startups en Tunisie. La délégation a eu des rencontres avec le ministère des technologies et des communications, Smart Capital, Africinvest , Flat6labs , Technopole El Ghazala, « Tunisian startups », Startups village, The Dot et des startups tunisiennes comme Instadeep, Majesteye et Cognition.

M. FUWA Naonobu, expert de la JICA qui accompagne la délégation nigérienne, a déclaré : « nous sommes venus pour apprendre des expériences des acteurs de l’écosystème tunisien lors des phases de pré et post implémentation du Startup Act »

Cette visite a été l’occasion d’avoir un aperçu sur la façon dont des acteurs privés et publics, comme le Ministère des Technologies de Communication, Smart Capital, et d’autres acteurs travaillent ensemble pour le développement de l’écosystème des startups en Tunisie, afin de s’en inspirer lors de la mise en œuvre du Nigerian Startup Act afin d’impacter l’économie du Nigeria. 

 Les participants ont déclaré : « Nous avons vu comment la loi Startup Act a pu aider à réduire le chômage en fournissant des emplois et en créant un environnement favorable où les entrepreneurs peuvent prospérer. Nous avons vu comment la transparence et l’innovation sont des mesures clés lorsqu’il s’agit de labelliser et de financer ces startups. Nous avons vu comment les fonds régionaux peuvent contribuer à accroître l’accélération et la concurrence au niveau régional ».

Cet écosystème dynamique continuera de bénéficier de l’appui de la JICA, dans le cadre de son soutien au développement du secteur privé.