Journées de l’entreprise 2022 : Le FMI va examiner le programme des réformes de la Tunisie le 19 décembre 2022 (ministre de l’Economie)

Le Fonds monétaire international (FMI) a programmé l’examen du programme des réformes du gouvernement tunisien et la conclusion d’un accord définitif avec la Tunisie, lors de la réunion de son Conseil d’administration, prévue le 19 décembre 2022. C’est ce qu’ a indiqué le ministre tunisien de l’Economie et de la Planification, Samir Saïed.

Il a indiqué, à Sousse, dans une déclaration aux médias, en marge de la 36ème édition des Journées de l’Entreprise, que le décaissement de la première tranche du prêt est tributaire de la décision du Conseil d’administration du FMI.

Le 15 octobre 2022, le FMI avait annoncé que ses services et les autorités tunisiennes sont parvenus à un accord au niveau des services pour soutenir les politiques économiques de la Tunisie avec un accord de 48 mois, au titre du Mécanisme élargi de crédit, d’environ 1,9 milliard de dollars.

Le ministre de l’économie a rappelé que le programme national de réformes comporte un ensemble de réformes qui doivent d’être réalisées de manière intensive pour remettre l’économie tunisienne sur la bonne voie et rétablir les orientations financières selon le plan présenté.

Et de poursuivre que ” la priorité des réformes est de faire passer en avant les réforme des entreprises publiques et d’ancrer la justice fiscale pour lutter contre l’économie parallèle, qui bénéficie de l’infrastructure et ne paie pas d’impôts, outre le dossier de la subvention, l’amélioration du climat des affaires, la création des emplois et des richesses….

” L’accord avec le FMI donne un signal fort à tous les bailleurs de fonds internationaux, ce qui nous rends relativement optimistes, mais il faut travailler “, a précisé le ministre de l’Economie.

Par ailleurs, il a avancé que le plan de développement est fin prêt. Il est en cours d’examen et sera prochainement présenté au Conseil des ministres.

Il a fait savoir que ce plan a été réalisé dans un temps record, en 10 mois, avec la contribution de toutes les organisations professionnelles, la société civile et les acteurs socio-économiques.