Tunisie : L’Onat met en place un comité pour défendre les avocats faisant l’objet de poursuites

Le Conseil de l’Ordre des avocats de Tunisie a annoncé, vendredi 10 mars 2023, la formation d’un comité de défense pour les avocats faisant l’objet de poursuites et s’assurer que leurs droits sont respectés.

« Le comité de défense à l’échelle nationale s’assurera de voir, jusqu’à quelle mesure leurs droits en termes de garanties de la défense sont respectés, ainsi que la régularité des procédures », indique l’Onat tout en exprimant son « rejet de toute atteinte aux dispositions des articles 46, 47 et 48 du décret-loi organisant la profession d’avocat ».

Dans son communiqué, l’Ordre des avocats a également évoqué les poursuites de « certains avocats », estimant que « les procédures de leurs poursuites et les mandats de dépôt émis à leur encontre, ont été entachés, pour certains, par la transgression des procédures juridiques », et a de ce fait appelé « au respect des conditions d’un procès équitable, fondé sur la présomption d’innocence et du respect des garanties juridiques du droit à la défense », exprimant au passage son étonnement sur « l’émission de mandats de dépôt, avant que les plaidoiries ne soient terminées ».

La même source a par ailleurs exprimé son attachement « au droit de se faire aider par un avocat à toutes les étapes de poursuites et au principe du procès équitable, où les procédures et la dignité humaine sont respectées », ainsi que son rejet de toute « procédure de nature à porter atteinte aux liberté, et à leur tête la liberté d’opinion, d’expression, de presse, d’organisation et de manifestation pacifique, ainsi que le droit syndical ».