Les ingénieurs tunisiens face aux défis de l’innovation

L’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT) a lancé une nouvelle initiative pour créer une nouvelle génération d’ingénieurs créatifs, investisseurs et entrepreneurs dans divers domaines.

L’initiative vise à stimuler la création d’emplois, a déclaré l’OIT à l’issue d’une réunion samedi 21 janvier 2023 sur le thème « Ingénieurs : cinq clés pour relever les défis de l’innovation ».

Ahmed Chabchoub, Membre du Conseil de l’OIT et président du bureau du secteur privé, a déclaré que l’Ordre veut rompre avec les anciennes pratiques, qui limitent les ingénieurs à des emplois dans les secteurs public ou privé, voire à émigrer à l’étranger, notamment pour certaines spécialités.

« L’objectif est de créer un projet à dimension nationale et régionale qui soit en phase avec les choix économiques et de développement », a-t-il souligné. Il a affirmé que la législation tunisienne encourage la création d’entreprises à haute valeur ajoutée et à capacité d’emploi, notamment dans les secteurs innovants comme les nouvelles technologies.

« Le rôle de la commande est d’offrir des opportunités aux ingénieurs pour qu’ils puissent investir dans leur domaine d’expertise et lancer des projets innovants », ajoute Ahmed Chabchoub, cité par l’agence TAP.

L’Ordre, qui compte des milliers d’ingénieurs tunisiens, dont beaucoup travaillent pour des entreprises internationales, prévoit de mener une enquête visant à classer les ingénieurs en termes de spécialisation, de répartition, de profession et d’intérêts.